7 Secondes (film)

7 Secondes (film)


image

7 secondes est un roman original, prenant, qui se lit vite et qui peut même être qualifié de page turner. Pourtant, je suis mitigée. Certaines choses m'ont dérangée et même si j'ai passé un assez bon moment, je reste assez déçue par la fin. Malheureusement, 7 secondes n'est pas le roman qui me fera devenir une accro aux dystopies ! En revanche, son originalité fait qu'il trouvera sûrement son public parmi les lecteurs du genre, et j'ai tout de même apprécié cette lecture.Mila, l'héroïne, est donc une jeune fille née du mauvais côtés de la barrière des privilèges dans un futur plus ou moins proche, clairement dystopique, clairement inspiré de notre présent actuel et de la course à l'high-tech. La jeune fille vit donc dans la misère et n'aspire qu'à une seule chose : rejoindre les îles idylliques au nord de ce qui reste de l'Europe et accéder aux privilèges qui vont avec. Dans le monde de Mila, tout n'est qu'injustice et pauvreté alors que dans les Îles, travailler n'est même pas une obligation. Mais le plus important de tous les privilèges est celui de posséder un téléphone... Implanté dans le crane. Avoir un téléphone permet de tout faire, sans parler de communiquer, ils permettent aussi d'entrer en contact avec la technologie et les robots semi-technologiques, ainsi que de voir par les yeux des autres à tout moment. Ça fait peur, hein ? Pourtant personne ne trouve ça effrayant, dans le roman. C'est au contraire quelque chose que l'on a et que l'on est ravi d'avoir, ou alors que l'on veut désespérément.Ainsi, dès le début du roman, Mila est arrêtée telle l'immigrée clandestine qu'elle est. Voyageant avec un homme mystérieux sur lequel les Agents de la ville se posent de nombreuses questions, elle devient tout de suite une potentielle source d'informations importante. le gouvernement des Îles décide alors de lui implanter un de ces fameux téléphones, avec le moins de fonctionnalités possibles, afin de rester en contact avec elle. Par bonté, l'un des Agents laisse au téléphone de Mila une fonctionnalité précieuse : un décalage de 7 secondes entre ce qu'elle voit et ce que ses Visionneurs peuvent voir. À la base garant de l'intimité des porteurs de téléphones, ces 7 secondes deviendront pour la jeune fille synonymes d'une infime chance de survivre. Car en effet, le monde tout beau et tout rose des Îles n'est pas ce qu'il semble être et, très vite, elle se retrouve en danger.Le tout est alléchant, très original, crédible et bien expliqué. J'ai vraiment été conquise par l'univers, par les idées de l'auteur, par L Histoire et l'évolution de notre monde. le tout est vraiment réaliste, fait réfléchir et permet une réelle immersion dans l'histoire générale. C'est un sans-faute de ce côté-là et je me fais violence pour ne pas vous parler de tout ce qui m'a plu niveau background, parce que c'était vraiment du très beau travail. Chapeau à l'auteur ! Mais voilà... j'ai été beaucoup moins embarquée par l'intrigue en elle-même, et encore moins par les personnages. En effet, 7 secondes est en fait une gigantesque course-poursuite. Mila est constamment espionnée et suivie, se bat, s'échappe et recommence indéfiniment. Quelques péripéties surviennent mais dans l'ensemble, c'est ça. Quand je suis arrivée à la moitié du roman, j'avais l'impression que rien ne s'était passé. Et forcément, il y a eu une accélération à la fin... Fin que j'ai eu du mal à comprendre. Pas dans le sens où elle était compliquée ou peu claire, mais parce que je l'ai prise comme un « voilà, tout ça pour ça, bisous ! ». Mila n'est pas une héroïne de roman dystopique au même sens qu'une Katniss ou une Tris – et sachez que je n'en apprécie aucune des deux – mais juste un personnage évoluant dans un univers dystopique. Elle n'est pas le fer de lance de la rébellion. C'est à la fois un choix original et surprenant... mais aussi un peu décevant.D'autant que Mila n'a pas vraiment réussi à gagner mon coeur. Justement parce que nous ne prenons vraiment pas le temps de la connaître. Oh, elle est débrouillarde, courageuse, combative... Tout ce qui fait une bonne héroïne, clairement. Mais j'aurais vraiment eu besoin de plus pour pouvoir m'attacher à elle. Elle m'a semblé lointaine, comme si moi aussi je la visionnais à travers son téléphone. Adam, en revanche, est un personnage intéressant. C'est le fameux Agent dont j'ai parlé précédemment, celui qui a accordé les 7 secondes à Mila. C'est un personnage humain plein de compassion, qui fait la part des choses entre obligations et justice. Je me suis bien plus attachée à lui qu'à Mila et j'ai vraiment apprécié son rôle dans l'histoire. Les autres personnages n'ont pas de juste milieu à mes yeux. Ils sont soit extrêmement bien traités, crédibles dans leurs rôles et intéressants, comme le Ministre ou Rebecca, soit vraiment too much et pas vraiment réalistes, comme Holly ou je-ne-dirai-rien-d'autre...Voilà, je suis donc à la fois totalement conquise par l'univers et les idées de l'auteur, et vraiment dubitative quant à ce qu'il en a fait, surtout à la fin. Je retiens tout de même plus de bon que de mauvais dans 7 secondes et je n'hésite pas à le recommander, surtout pour ceux d'entre vous qui sont lecteurs et amateurs de dystopies et qui aiment l'action. Car c'est ce qu'est le livre pour moi : un concentré d'action qui ne laisse pas le lecteur reprendre son souffle, et c'est ce qui m'a personnellement un peu dérangée. Je retiens cependant le très bon travail de l'auteur sur le background et je lirai avec plaisir d'autres de ses romans. Et je remercie bien sûr Lumen pour le bon moment passé grâce à eux ! Lien : http://allison-line.blogspot..

Watch 7 Seconds | Prime Video

In an instant, life is forever changed for Brenton Butler and his family. After a white cop accidentally hits and critically injures a black teenager, a northeastern city explodes with racial[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. 10 hours is a lot of time to fill, and Seven Seconds slackens when it should be at its most propulsive, repeatedly branching into third-rate subplots that delay the story's logical climax. It . Created by Veena Sud. With Clare-Hope Ashitey, Michael Mosley, David Lyons, Russell Hornsby. Tensions run high between African American citizens and Caucasian cops in Jersey City when a teenage African American boy is critically injured by a cop.

7 Seconds (2005) - Rotten Tomatoes - Movie Trailers

Seven Seconds. Season 1. Release year: 2018. The death of a 15-year-old African American boy in Jersey City sets off a police cover-up and a search for the truth. 1. Pilot A journalist known as the maverick of news media defiantly chases the truth in this series adaptation of the hit movie of the same name.. 7 Seconds (116) IMDb It is a cheap film that lacked quality action n actors. Read more. Report abuse. Mr. M. Dorrian. 1.0 out of 5 stars Don't recommend. Reviewed in the United Kingdom on October 23, 2014. Verified Purchase.. Okay, so <i>7 Seconds</i> is a pretty appalling film. Its only redeeming feature is the action. The car chases and shoot-outs are competently made and don't look too low-budget. Still, director . Seven Seconds was Sud's follow-up to The Killing, which was famously canceled twice before being revived the first time on AMC and a second and final time on Netflix. Lesley Goldberg.

7 Seconds (film) - Wikipedia

7 Seconds is a 2005 American crime action thriller film directed by Simon Fellows and starring Wesley Snipes and Tamzin Outhwaite.The film was released on Direct-to-DVD in the United States on June 28, 2005. The title refers to the timers at the beginning of the film, which are set at 00:07 (7 seconds).. 7 Seconds (2005 Video) Full Cast & Crew. Directed by (1) Writing credits (1) Cast (26) Produced by (13) Music by (2) Cinematography by (1) Film Editing by (1) Casting By (2) Production Design by (1) Art Direction by (2) Set Decoration by (1) Costume Design by (1) Makeup Department (9). Over three days, I watched the 10-hour first season of Seven Seconds, a drama offered up by Netflix, and created by Veena Sud (know for The Killing). Here are my thoughts on the show, my favorite parts and what I think the main problem is.