Veronica Guerin (film)

Veronica Guerin (film)


image

VERONICA GUERIN : LA VIE ET LA MORT D'UNE JOURNALISTE DE CRIMECet ouvrage n'est point un bouquin à sensation, puisque écrit par une des dames les plus puissantes de l'Union européenne : la première femme "ombudsman" ou médiatrice entre l'UE et ses citoyens, groupes et sociétés. Si vous vous estimez lésé par la législation européenne c'est à cette dame qu'il convient d'envoyer votre plainte ou pétition. Depuis que Emily O'Reilly a été élue à cette charge par le Parlement européen en 2013, cette fonction a acquis une nouvelle dimension ... en profondeur !En plus, cette Irlandaise est une ex-journaliste qui approche donc la controverse de l'abattement brutal de la journaliste irlandaise (au nom de famille bien français) Veronica Guerin, en toute connaissance de cause. Sans être de proches amies pour autant, l'auteure et la victime se connaissaient depuis 11 ans au moment de son meurtre.De ce livre un film a été réalisé par Joel Shumacher, en 2003, avec une merveilleuse Cate Blanchett dans le rôle de Veronica Guerin. Cette actrice australienne y est autant convaincante que dans "Le seigneur des anneaux", "Aviator" (oeuvre biographique de Howard Hughes, le milliardaire excentrique - voire ma critique du 03-12-2017), "Le talentueux Mr. Ripley", basé sur le roman "Monsieur Ripley" de Patricia Highsmith et "The Good German", basé sur l'ouvrage "L'ami allemand" de Joseph Kanon. Le 26 juin 1996, à 13 heures, dans les faubourgs de Dublin, Veronica Guerin, à bord de son Opel Calibra fut tuée par 5 balles de revolver, tirées par un gangster en mobylette à travers sa vitre. Elle fut morte sur le coup. Veronica avait 37 ans et laissait un mari, Graham Turley, et un fils Cathal, âgé de seulement 6 ans. En Irlande, 22 ans après, tout le monde se souvient encore de ce qu'elle ou il faisait au moment du drame. Toutes proportions gardées, un peu comme l'assassinat du président Kennedy à Dallas, ce jour fatidique du 22 novembre 1963.Ce fut aussi le point de départ d'une sérieuse controverse relative à la responsabilité et la carence des autorités, de la police, des dirigeants de la presse, de la pègre et de la pauvre victime elle-même. Car Veronica avait déjà fait l'objet d'actes de violence : 2 ans avant, des coups furent tirés à travers la vitre (une spécialité des malfrats irlandais ?) de son domicile, un an après elle reçut une balle dans la jambe et fut tabassée, la même année, par un dénommé John Gilligan, une canaille locale.La controverse fut telle que lorsque Emily O'Reilly commença à écrire, un an après, son livre, elle dut faire face à une vive opposition de la presse, sous prétexte que la famille ne souhaitait pas de livre. Surtout le journal, "Sunday Independent", pour lequel elle avait eu la charge de la rubrique crime, s'y opposa, étrangement, de manière farouche.En fait, l'ouvrage de l'auteure pose la question fondamentale de l'éthique des organes de la presse et des journalistes individuels. En d'autres termes : jusqu'où est-il permis d'aller dans le choix des sujets et du rapportage d'événements ? En prenant contact avec les pires truands d'Irlande, de relever leurs "activités" et quasiment leurs noms (elle inventait, en somme, des surnoms transparents pour le milieu et la police), il est évident que la journaliste jouait avec le feu et risquait sa vie. Après les ripostes violentes des manitous notoires du crime organisé irlandais, Veronica Guerin aurait dû arrêter ses investigations et articles. Tout comme les responsables du "Sunday Independent" auraient dû intervenir et lui interdire formellement de continuer ses révélations périlleuses. Personnellement, j'estime que l'éditeur et le propriétaire de son journal portent la plus large culpabilité en ne pas intervenant de façon radicale. Si la journaliste n'arrivait pas à s'arrêter sur sa lancée, il incombait à eux de prendre des mesures pour éviter ce désastre ou cette "mort annoncée" - pour citer Gabriel Garcia Márquez - en lui confiant par exemple une autre rubrique, prévoir un système de sécurité autour de sa personne, nommer toute une équipe qui couvrirait le secteur de la criminalité etc. Seulement, les articles de Guerin étaient tellement populaires, assuraient un tirage du journal toujours plus élevé et garantissaient donc un bénéfice important et ... on ne noie pas le veau d'or !. le "Sunday Independent" a systématiquement nié toute responsabilité, après des attaques par d'autres journalistes et même du propre frère, Jimmy Guerain, dans un article accablant paru dans le quotidien "The Irish Times" un mois après l'assassinat de sa soeur. Quant au veuf de la victime, le journal s'est bien débrouillé pour l'avoir dans leur camp.Cet ouvrage est assurément intéressant pour les questions qu'il soulève et parce que l'auteure a fait preuve d'un effort remarquable de documentation, et cela en dépit de l'opposition et des obstacles de ces "gentlemen" puissants de la presse irlandaise. L'unique bémol est peut-être le style, mais Emily O'Reilly est trop femme à dossiers pour se laisser distraire par des considérations purement littéraires.

Veronica Guerin (2003) - Rotten Tomatoes

Veronica Guerin may or may not have been a great journalist, but she was certainly a brave and foolish one. Disturbed by the sight of gangs selling drugs to children and teenagers in the Dublin of the 1990s, she began a high-profile, even reckless campaign to expose them. Was she surprised when her campaign ended with her own murder? She must have been, or she would have gone about it differently.[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Watch Veronica Guerin Full Movie IN HD Visit :: http://gethdmovies.club/movie/10629/ In this true story, Veronica Guerin is an investigative reporter for an . Veronica Guerin (5 July 1959 - 26 June 1996) was an Irish crime reporter who was murdered by drug lords.Born in Dublin, she was an athlete in school, and later played on the Irish national teams for both football and basketball. After studying accountancy she ran a public-relations firm for seven years, before working for Fianna Fáil and as an election agent for Seán Haughey.

Amazon.com: Veronica Guerin: Cate Blanchett, Gerard

Veronica Guerin is a 2003 biographical crime film directed by Joel Schumacher and starring Cate Blanchett in the title role. The screenplay by Carol Doyle and Mary Agnes Donoghue focuses on Irish journalist Veronica Guerin, whose investigation into the drug trade in Dublin led to her murder in 1996, at the age of 37. The film is the second to be inspired by Guerin's life.. The film focuses, not simply on Veronica Guerin, but on other angles in affairs regarding Irish drug trades of the 1990s, with particular attention towards the gangsters conducting the trades, and. Veronica Guerin a movie like many others based on a true story of criminal activity. Set in Ireland in the mid 1990's about a newspaper reporter that became involved in the drug war. How the events changed what she wrote about, fulfilled her desire to make a difference, affected her family & her country. . Synopsis. Veronica Guerin is a feisty crime reporter for the Sunday Independent. When she becomes aware of how much Dublin's illegal drug trade is encroaching upon the lives of its working class citizens, especially the children, she becomes determined to expose the men responsible for its spread.

Watch Veronica Guerin | Prime Video

Veronica Guerin a movie like many others based on a true story of criminal activity. Set in Ireland in the mid 1990's about a newspaper reporter that became involved in the drug war. How the events changed what she wrote about, fulfilled her desire to make a difference, affected her family & her country.. Veronica Guerin was the second youngest in a family of three girls and two boys. Her father, Christopher rain his own accountancy firm while her mother Bernadette stayed home and took care of the family. Guerin was closest to the youngest sibling in her family, Jimmy. Jimmy looked up to his big sister and she…. Veronica Guerin is a film directed by Joel Schumacher with Cate Blanchett, Ciarán Hinds, Gerard McSorley, Brenda Fricker, Don Wycherley. Year: 2003. Original title: Veronica Guerin. Synopsis: In the mid-1990s, Dublin was nothing short of a war zone, with a few powerful drug lords battling for absolute control. Their most fearsome opponent wasn't the police but the courageous journalist